Bienvenue

             
Accueil | Prévention de l'escarre | Gestes à adopter

Les gestes à ne pas faire, les pièges à éviter

  • Lors de la toilette du patient, faites des gestes doux et circulaires en évitant les frottements énergiques notamment sur les zones à risque.

  • Lors de la mobilisation, ne déplacez pas la personne en la faisant glisser sur son lit : cela provoque des frottements sur la peau déjà fragilisée. Il faut soulever la personne au besoin en utilisant un drap.
    N’hésitez pas à demander conseil à une infirmière pour connaître et adopter les bons gestes.

  • Utilisez des supports et/ou accessoires spécifiques (coussins, cales etc...) pour éviter le glissement du patient dans son lit : les plis des draps peuvent suffire à traumatiser la peau.

  • Évitez tout changement de température brutal sur les zones à risque : séchage au sèche-cheveux ou massage avec des glaçons par exemple.

  • Évitez le contact prolongé avec des objets qui pourraient blesser : fermetures, boutons, sonde urinaire…

  • Evitez les positions suivantes qui favorisent l’apparition d’escarres :
    • La position allongée sur le dos (décubitus dorsal strict) est une position à risque. Elle favorise la survenue d’escarre au niveau des talons et du sacrum.
    • La position allongée sur le côté à 90° (décubitus latéral strict droit ou gauche) est à risque car la pression du poids du corps repose sur les hanches (trochanters).
    • La position allongée sur le ventre (décubitus ventral), mal supportée en cas de troubles respiratoires.
    • La position semi-assise au lit prolongée
    • Si l’inclinaison du buste est supérieure à 30°, le risque de survenue d’escarre est important car la pression est forte et la personne à tendance à glisser.

  • Proscrivez le massage appuyé ou massage pétrissage des zones à risque.

Interdire :

  • Les produits de soins contenant de l’alcool car ils favorisent le dessèchement cutané et augmentent la fragilité de la peau. Si vous souhaitez utiliser une eau parfumante type eau de Cologne, vaporisez-en une faible quantité sur les vêtements en évitant le contact direct avec la peau.
  • Les produits colorants (type désinfectants et autres produits de santé/beauté) car la coloration de la peau masque l’apparition des rougeurs.
  • Les pommades car leur texture épaisse demande un massage appuyé pour les faire pénétrer, ce qui fragilise la peau. De plus, certaines pommades peuvent contenir des substances allergisantes.