Bienvenue

             
Accueil | Personnes à risque | Facteurs de risques

Quelles sont les personnes à risque d'escarre ?

Les escarres apparaissent chez des personnes fragilisées par la maladie ou l'âge et immobilisées au lit ou au fauteuil.

Chaque année, 300 000 cas surviennent en France(1).

De nombreux facteurs augmentent le risque de survenue d’une escarre. Ainsi, certaines personnes sont plus susceptibles de développer une escarre que d’autres.

Cela concerne notamment les personnes :

  • Immobilisées au fauteuil ou alitées,
  • Âgées grabataires et dépendantes,
  • Opérées ou hospitalisées à domicile,
  • Immobilisés sur une courte période (infection, post-opératoire),
  • Ayant des séquelles de paralysie (hémiplégie, paraplégie),
  • Dénutries,
  • Incontinentes ou à forte sudation.

Il existe 2 types de facteurs de risque se distinguant selon leurs origines :

Origines extrinsèques (indépendantes de la personne) :

  • La pression exercée par le poids du corps sur les points d’appui (talons, sacrum, occiput ….),
  • Le frottement exercé par les draps sur la peau,
  • Le cisaillement produit par les forces de glissement chez la personne semi-assise dans une position instable.

Origines intrinsèques (liées à l’état de santé du patient) :

  • L’incontinence, la sudation ou la fièvre créent une macération qui fragilise la peau,
  • La dénutrition (source de fonte musculaire qui diminue l’effet amortisseur des tissus),
  • L’immobilité (source d’appui prolongé),
  • L’âge du patient,
  • La fragilité de la peau,
  • Certains traitements médicamenteux (tranquillisants, corticoïdes…).

La présence simultanée de plusieurs des facteurs cités ci-dessus augmente le risque de survenue d’une escarre chez le patient.

Il est alors essentiel de mettre en place des gestes de prévention de l’escarre pour éviter l’apparition d’une escarre et l’ouverture de la plaie.

 

(1) Conférence de Consensus : prévention et traitement de l'escarre de l'adulte et du sujet âgé. 15/16 Nov. 2011.